Exposition « À la rencontre du Petit Prince » de Saint-Exupéry au Musée des Arts Décoratifs, Paris

Hello,

Je reviens aujourd’hui pour vous parler d’une chouette expo qui a lieu en ce moment au Musée des Arts Décoratifs à Paris : À la rencontre du Petit Prince, célèbre personnage créé par Antoine de Saint-Exupéry.

Je dois vous avouer une chose : je n’avais jamais lu le Petit Prince avant d’aller voir l’exposition. #shame J’ai depuis rattrapé ce manque dans ma culture générale car j’en ai acheté un exemplaire à la boutique du musée. C’est un livre très poétique à la fois drôle et triste. Ça se lit facilement et rapidement donc si vous ne l’avez pas encore lu, foncez!

La muséographie est très sobre et j’ai vraiment apprécié que les murs soient de couleurs plutôt neutres. Les oeuvres exposées sont essentiellement des dessins et des pages du manuscrit original donc la luminosité est limitée. Seul point négatif : les spots qui se reflétaient dans les vitres de protection. La circulation se fait très bien et j’étais soulagée de voir que ce n’était pas une exposition où les visiteurs se bousculent et où on ne peut rien voir. En effet, les pages exposées sont plutôt petites donc c’est appréciable de pouvoir s’en approcher pour les regarder tranquillement. Je vous conseille quand même de réserver votre billet pour éviter de faire la queue à la caisse. Nous sommes arrivées 20 minutes avant l’ouverture environ et c’était pile le bon moment car la file a commencé à se former juste à ce moment-là. Comme j’avais réservé les billets, nous avons pu aller directement dans l’exposition. Il n’y avait encore personne dans les salles, c’était agréable.

L’exposition retrace le parcours de Saint-Exupéry de son enfance au Petit Prince en passant par l’aviation. Né le 29 juin 1900 à Lyon, il a grandi au sein d’une famille aristocrate. Passionné de poésie et d’aviation, ces deux thèmes sont très présents dans son oeuvre.

Dans la première partie de l’exposition, on peut voir des lettres qu’il a écrites (elles sont souvent accompagnées de dessins) ainsi que des poèmes.

La page qui suit est tirée d’un recueil de 1919, Poésie de Jeunesse. Le recueil est calligraphié et illustré à l’encre de chine par Saint-Exupéry. À cette époque il s’imagine encore poète avant que sa passion pour l’aviation ne le pousse à abandonner la poésie pour une prose moderne et proche des romans contemporains.

L’exposition permet de découvrir des documents complètement inédits comme ce carnet de dessins pris sur le vif pendant son service militaire à Casablanca en 1921. Il y documente des petits détails de la vie quotidienne.

Ses aventures sur la ligne Casablanca-Dakar de l’Aéropostale, comme chef d’escale dans le Sahara etc. lui ont permis de créer des récits palpitants. Il devient un auteur incontournable avec son premier roman Courrier Sud en 1929 puis avec Vol de Nuit, qui reçut le prix Femina en 1931. Saint-Exupéry s’engage ensuite dans des raids aériens et des campagnes de promotion de l’avion comme moyen de transport, avec Air France. Il raconte cette expérience dans Terre des Hommes, paru à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

Fin décembre 1935, Saint-Exupéry, avec son mécanicien André Prévot, percute une dune dans le désert de Lybie, en Égypte. Leurs provisions épuisées, ils décident de tenter leur chance dans le désert en direction de l’Est. Ils ne croiseront que quelques renards des sables pendant trois jours, avant d’être finalement sauvés par des Bédouins. Cet épisode est raconté dans Terre des Hommes, mais constitue surtout l’une des grandes sources d’inspiration du Petit Prince.

La partie la plus intéressante de l’exposition est évidemment celle où l’on voit les croquis et les différentes évolutions du personnage du Petit Prince. C’est une grande chance de pouvoir voir le manuscrit original qui est conservé à New York. Si vous avez l’occasion et que vous aimez le Petit Prince, ne manquez pas cette opportunité.

Le livre paraît au mois d’avril 1943 aux États-Unis, en français et en anglais. Il faudra attendre la fin de la guerre pour que Gallimard publie l’édition française à Paris, en avril 1946, soit après la mort de Saint-Exupéry.

Cent-vingt éditions en langue étrangères sont exposées dans la dernière salle. Le Petit Prince a été traduit en plus de cinq cent langues et dialectes!

J’espère que cet aperçu vous aura donné envie d’aller voir l’exposition ou vous consolera de ne pas pouvoir vous y rendre. Vous pouvez trouver plein d’informations intéressantes sur le site du musée.

Il y a beaucoup d’autres expositions intéressantes à Paris en ce moment et que j’espère avoir le temps de voir.

A bientôt!

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.