Une expo Dior? J’adore!

Bon ok, elle était facile celle-là, mais j’étais obligée, non?

Comme le titre l’indique, je vais vous montrer « quelques » photos de l’exposition Dior qui se tient actuellement aux Musée des Arts Décoratifs à Paris. Comme j’avais deux heures à tuer pendant que la miss était à une activité (si vous avez des enfants, je vous recommande les ateliers des Arts Décos, la miss en revient toujours ravie) et que je n’étais pas sûre que Mr veuille voir cette expo, je me suis dit que j’allais y faire un tour. J’ai réservé mon billet en ligne et j’étais la première à entrer car c’est typiquement le genre d’expo très fréquentée aussi bien par les Parisiens que par les touristes. Je vous conseille donc de faire de même au risque de ne rien voir.

Alors je dois dire que mon ressenti général n’est pas à 100% positif car le début de l’expo n’est pas très bien conçu je trouve. Autant la muséographie des autres salles est absolument parfaite, autant les premières salles sont étouffantes et difficiles à visiter. Je préfère vous prévenir, la plupart des salles sont assez sombres, pour des raisons de conservation car le tissu se dégrade et les couleurs s’affadissent à la lumière.

Je passe sur le tout début avec la biographie de Christian Dior, les photos de famille etc. La présentation était très bien, amusante avec des boutons sur lesquels appuyer pour voir apparaître des documents ou l’arbre généalogique de la famille. On découvre également un Dior galeriste (son premier métier) un véritable amoureux de son époque qui exposait Giacometti, Dalí, Calder et bien d’autres. J’ai d’ailleurs été très heureuse de pouvoir admirer le Buste rétrospectif d’une femme de Salvador Dali.

Ensuite on passe dans des salles où les vêtements et accessoires sont présentés par couleur. J’avoue ne pas avoir bien compris l’intérêt car des créations des années 50 côtoient des créations des années 2000 dans un grand mic mac auquel il faut quand même reconnaître un côté très esthétique. Ce que j’ai bien aimé dans cette partie ce sont les « minis robes » présentées à côté de tenues à taille réelle.

Ce que je n’ai pas du tout aimé dans cette partie de l’exposition c’est l’impression d’étouffement. C’est bien simple, je n’ai pas pris le temps de regarder les vitrines, pressée de sortir de ce couloir sombre et trop plein de visiteurs (et j’étais entrée la première…). Comme j’ai beaucoup de mal à tenir debout dans des salles sombres (problème d’oreille interne) j’ai préféré continuer la visite en espérant que le reste des salles ne soit pas dans le même genre. J’ai quand même pris quelques clichés.

J’ai beaucoup aimé la présentation dans l’escalier des unes de magazines sur Dior.

Fort heureusement la deuxième partie de l’exposition est beaucoup mieux, plus aérée et avec un peu plus de lumière. Les tenues sont présentées dans des ambiances différentes (galerie, boudoir, jardin merveilleux etc.).

J’ai suis restée très perplexe devant ces tenues à l’égyptienne créées par John Galliano. La miss les a vues lors de l’atelier et elle les a trouvées trop bizarres haha.

Les robes étaient classées par ambiance. Par exemple là, c’était le thème espagnol.

L’une des salles que j’ai préférées est celle du jardin merveilleux. Le plafond était entièrement recouvert de milliers de papiers découpés en fleurs et feuilles, c’était magnifique.

Les robes présentées étaient évidemment sur le thème floral et j’ai trouvé tous ces modèles très rafraichissants.

Bien entendu la maison Dior fait également des parfums (mon parfum est d’ailleurs J’adore) et quelques flacons étaient exposés, notamment plusieurs déclinaisons du mythique Miss Dior.

Il n’y avait pas que des tenues à admirer, mais aussi des croquis et des fiches de travail qui permettent de comprendre le processus de création de la maison de couture.

Une galerie rend hommage aux différents directeurs artistiques qui se sont succédés : Yves Saint-Laurent, Gianfranco Ferré, John Galliano, Maria Grazia Chiuri pour n’en citer que quelques-uns.

Chacun a sa manière de travailler : des croquis très lyriques et peu détaillés de Ferré aux sketchbooks de Galliano en passant par les mood board de Chiuri, on en apprend un peu plus sur leur manière de chercher l’inspiration.

La suite de l’exposition se passe de l’autre côté du couloir d’entrée du musée. A partir de là, il n’y avait plus grand monde. Je ne sais pas si les gens se sont perdus où s’ils n’ont pas vu qu’il y avait une suite à l’exposition, quoiqu’il en soit je ne vais pas me plaindre.

La photo ci-dessous présente non pas des tenues finies, mais les modèles. Les différentes pièces sont coupées dans du tissu blanc et montées pour voir comment tombe le vêtement. Deux couturières étaient même présentes pour montrer différents points de couture. Tout est fait à la main bien évidemment.

Coucou!

Dans cette galerie il y avait un joli jeu de lumières.

 

La dernière partie de l’exposition se passe dans la nef. La muséographie est vraiment splendide avec de très beaux jeux de lumières sur les moulures et l’apparition de peintures au plafond.

Cette robe est ma préférée. Sans doute l’une des plus simples et plus féériques de l’exposition.

Alors? Tenté ou pas? Si vous aimez la haute couture allez-y sans hésiter car c’est probablement une occasion unique de voir toutes ces merveilles.

A très vite!

5 réflexions sur “Une expo Dior? J’adore!

  1. Ah mince ! pour un couturier d’une telle renommée, la première partie, telle que tu la racontes, ne donne pas envie.
    J’ai très envie d’aller voir cette expo. Merci pour le partage !
    ça m’a donné encore plus envie ! Enfin pas pour les salles sombres ! 🙂
    Belle journée

  2. Au début j’ai pensé que c’était un ressenti personnel car, à cause de mes problèmes d’oreille interne, j’ai beaucoup de mal à tenir debout dans une pièce un peu sombre et encore plus quand il y a du monde. Ensuite j’ai vu que sur le site des Arts Décos des visiteurs se plaignaient aussi de ces salles trop étroites et bondées. En plus certains ont dû subir une panne de climatisation, je ne sais pas si j’aurais supporté ça en plus haha.
    Le mieux est d’être prévenu et ne pas se laisser décourager par le tout début alors qu’il y a plein de choses superbes à découvrir dans les salles suivantes. 🙂

  3. Votre article me donne une meilleure compréhension de la marque Dior, ces robes sont si époustouflantes, si beau, et le parfum est vraiment fascinant. J’espère que j’aurai une chance à voirdans le futur.

  4. Quelle merveille cette exposition. Merci de la partager avec nous. J’ai rencontré cet été une personne qui y a été et elle a été tellement conquise qu’elle a prévu d’y retourner. Cela devait être magique de voir ces robes en vrai. C’est très sympa de nous raconter ta visite, et de nous donner tes impressions autant négatives que positives 😀

  5. Je t’en prie, je pense toujours aux non-parisiens qui n’ont pas forcément l’occasion ou les moyens de venir les expos.
    Je préfère prévenir quand il y a quelque chose de négatif, pour qu’il n’y ait pas de déception. Une fois passé le tout début, l’expo est très bien. Si j’avais vu des avis avant, j’avoue que l’expérience aurait été moins pénible. J’étais vraiment à deux doigts de partir, haha.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.