Les petits détails du Père Lachaise

Début juillet, la miss a participé à un atelier pour apprendre à coder. Le lieu de l’activité se situait dans le 11e à une vingtaine de minutes à pied du Père Lachaise. Comme j’avais trois heures à tuer, j’en ai profité pour rendre une visite à ce joli cimetière que j’aime tant. Il faut dire que cette semaine là nous étions en pleine canicule et qu’un peu d’ombre et de fraicheur ne pouvaient pas me faire de mal.

J’y suis allée deux fois : une fois avec mon reflex numérique et une autre avec le reflex argentique qui appartenait au grand-père de Mr. Malheureusement je n’ai aucune photo argentique à vous montrer car je me suis aperçue en voulant rembobiner le rouleau qu’il ne s’était en fait jamais déroulé…. #fail. Ce n’est pas très grave, ça me fera une occasion d’y retourner. 😉

Pour cette balade avec mon numérique, j’ai décidé de me concentrer sur les détails, les petits objets, les sculptures etc. Ces petites choses que les touristes ne regardent pas forcément car ils sont à la chasse aux tombes de célébrités. Il me reste encore pas mal d’endroits du cimetière à explorer et je vais avoir bientôt l’occasion d’y retourner autant que je veux car notre futur appartement se trouvera en haut d’une des rues entourant le Père Lachaise.

 

Au Père Lachaise, il y a une multitude de sculptures. Du simple bas-relief à la grande statue en ronde-bosse, de la plus discrète à la plus mégalomaniaque, il y en a pour tous les goûts. L’iconographie que l’on retrouve le plus est la figure d’une femme voilée, se tenant la tête ou dans une position affligée.

 

Sur certaines tombes on retrouve les objets que la personne affectionnait. Ici, la défunte collectionnait les anges et c’est tout naturellement que ses proches ont déposé ces chérubins sur sa tombe.

Certaines sculptures sont plus originales comme celle de Fernand Arbelot qui est représenté allongé tenant entre ses mains le visage de sa femme.

Les anges sont bien entendu très présents dans le cimetière. J’ai trouvé celui-ci très beau, malgré ses doigts manquants.

Petite déception : je n’ai croisé qu’une croix en fer forgé, pas très jolie qui plus est. Je ne l’ai même pas photographiée. La prochaine fois je fouinerai un peu mieux pour en trouver d’autres. Je ne suis pas passée dans certaines allées à cause de la végétation un peu trop luxuriante. Je pense y refaire un tour en hiver pour pouvoir passer partout.

A certains endroits, les immeubles qui entourent le cimetière sont visibles. Cela crée un contraste entre ces endroits plein de vie et le calme du cimetière.

 

Certains caveaux étaient ouverts, la plupart du temps car leur porte était cassée. J’en ai profité pour enfiler mon nez et mon appareil à l’intérieur (pas trop hein, c’est plein d’araignées, haha) afin d’admirer les vitraux. Certains ont beaucoup souffert et il y a bien longtemps que plus personne n’est venu entretenir ces petits édicules.

 

 

Je n’ai vu que très peu de photographies sur les tombes et c’est tant mieux car je trouve ça un peu glauque. Toutefois, je ne sais pourquoi, les médaillons de ce couple m’ont semblé très poétiques.

 

 

Je n’avais jamais noté ce détail, mais il y a énormément de fleurs en céramique de toutes sortes qui permettent d’avoir une tombe fleurie sans entretien. Les compositions sont parfois très simples, d’autres fois beaucoup plus compliquées. C’est triste et souvent un peu kitsch, mais j’ai été attirée par les couleurs.

 

On trouve aussi quelques fausses fleurs en plastique, mais très peu et parfois ici ou là des fleurs séchées.

 

Et puis il y a l’insolite, les choses qu’on ne s’attend pas à trouver là comme une bouteille de vin abandonnée ou encore des décorations de Noël dans un caveau. Je me demande comment elles sont arrivées là et quelle est la raison de leur présence ici.

 

 

Vous connaissez ce cimetière? Vous aimez l’ambiance des cimetières ou ce n’est vraiment pas votre truc?

J’espère que la balade vous a plu. A très vite!

 

12 réflexions sur “Les petits détails du Père Lachaise

  1. Et bien moi j’adore. Surtout le Père Lachaise je le trouve si reposant CE cimetière. Les petites marches, les allées biscornues du début, et puis c’est un vrai musée. J’allais y faire des balades pour me reposer la tete quand je passais mes exams.

  2. Je n ai jamais été figure toi…certaines statues ont l air bien flippant. Je devrais essayer d y aller un jour…superbes photos…xoxo

  3. Je ne connais pas ce cimetière si ce n’est seulement de nom… Les cimetières sont la mémoire du passé, on trouve de très jolis ouvrages.
    D’ailleurs, dans mon petit village, on trouve de très jolis caveaux-chapelles. Il faudrait que j’y fasse un tour un de ces jours. 😉

  4. Contente que la visite t’ait plu. C’est vrai qu’il est gigantesque. J’avoue que j’avais g**gle maps pour m’aider sinon je crois bien que je n’aurais pas retrouver la bonne sortie. 🙂
    J’ai encore plein d’endroits à découvrir.

  5. Copine fan de cimetière. 😉 On a fait nos photos de couples dans un cimetière près d’Angers avec notre photographe. On en voit une dans cet article http://www.misterlapin.com/fr/de-beaux-souvenirs/
    Le Père Lachaise est un endroit presque magique et tellement calme. La prochaine fois je mettrai jean et baskets car il y a plein d’endroits où je n’ai pas pu passé.
    Mon jardin pour me reposer pendant les exams c’était le Luxembourg, même s’il est bien plus fréquenté que le Père Lachaise on y trouve des petits coins un peu moins peuplés.

  6. C’est sûr qu’entre toiles d’araignées, caveaux dégradés et statues mortuaires, ça te met bien dans l’ambiance, haha. Merci , bises! <3

  7. C’est une jolie balade à faire à Paris et c’est très calme.
    Il y a énormément de jolis caveaux et certains monuments sont même gigantesques. Je me suis surtout concentrée sur les petits détails, mais je ferai peut-être un article un peu plus « touristique » avec les tombes de célébrités.
    J’aime surtout les cimetières avec de la végétation, des arbres.
    Bonne semaine!

  8. Très jolie visite. Je n’y suis allée qu’une fois, il y a 2 ans, en famille (faut dire qu’on n’est pas du coin 😉 !). Nous avions trouvé très joli, très calme, et j’avais été émue de tomber totalement par hasard sur la tombe d’Alain Bashung, que je ne savais pas être enterré là. Je ne suis pas franchement attirée par les cimetières, mais des endroits comme celui-là sont tout de même exceptionnels…
    Comme tu sais, je découvre ton blog, alors je ne connais pas encore ce que tu y racontes. Mais un « détail » a attiré mon attention. Tu écris « la miss a participé à un atelier pour apprendre à coder » ; tu parles de LPC ou d’informatique ?

  9. Je n’aime pas trop les cimetières avec alignement de tombes sans arbres et végétations, je trouve ça très déprimant. Là, il y a une ambiance très calme au milieu de l’agitation de la ville, le temps semble s’écouler plus lentement.
    La miss apprend à coder avec le programme scratch c’est donc de l’informatique. Elle devrait en faire à l’école car c’est au programme, mais l’école où elle se trouve n’a pas les moyens d’acheter du matériel informatique alors on lui apprend nous-mêmes et on lui fait faire des petits stages de temps en temps. Elle est très demandeuse d’activités en tout genre, donc ça tombe bien. 😉
    Je te remercie pour tes commentaires <3 Bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.