Exposition Barbie au Musée des Arts Décoratifs

Vendredi dernier nous sommes enfin allés voir l’exposition Barbie au Musée des Arts Décoratifs. Etant chineuse d’objets et de jouets Barbie des années 80, je ne pouvais pas manquer un tel évènement. Si vous êtes fans vous aussi, dépêchez-vous d’y aller, l’exposition se termine dans un mois. Vous retrouverez toutes les infos utiles sur le site du musée. Prévoyants, nous avions réservé nos billets sur le site (c’est gratuit pour les – 18 ans) et bien nous en a pris car nous avons évité la file à la caisse.

Au tout début, nous sommes passés dans une salle complètement ratée il faut bien le dire. Des poupées Barbie étaient exposées dans de petites vitrines. Elles portaient des tenues différentes que nous n’avons pas bien vues car chaque vitrine s’allumait quand nous étions devant (ou de manière aléatoire, nous n’avons pas bien compris comment ça fonctionnait). Nous avons eu beau attendre, nous approcher, nous éloigner, la majeure partie de ces vitrines restait plongée dans l’obscurité. Dommage…

L’exposition commence par la présentation des poupées qui existaient avant Barbie. De la poupée en porcelaine à la poupée de chiffon en passant par les poupées en papier, cette salle permet de se mettre dans le contexte et de réaliser à quel point cette poupée fut révolutionnaire.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00001

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00002

Après cette salle, nous sommes entrés dans le vif du sujet. Si vous levez le nez, vous pourrez voir tout au long de l’exposition des Barbie au-dessus de vos têtes, comme ces deux jolies demoiselles qui nous accueillaient à l’entrée.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00003

Nous commençons par découvrir le personnage précurseur, celui qui a inspiré la créatrice de Barbie : Lilli. C’est une pin-up dont les aventures étaient publiées dans les années 1950 dans le quotidien allemand Bild. Cette bande dessinée a eu beaucoup de succès et une poupée a été commercialisée en tant qu’objet promotionnel pour les lecteurs du journal (des adultes donc). Cette poupée n’a pas eu le même succès que la BD.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00005

Ensuite, nous découvrons la rencontre des deux créateurs de Barbie, Ruth et Elliot Handler. Ils se marient, s’installent à Los Angeles et Ruth pousse très vite son mari à créer des objets dans des matériaux innovants. Barbie est en fait la création de Ruth, solide femme d’affaire qui a poussé son projet jusqu’au bout malgré les réticences de l’équipe de Mattel exclusivement composée d’hommes. Visiblement, ces messieurs n’étaient pas prêts à commercialiser une poupée avec des seins et un corps de femme, à une époque où le modèle de poupée était le poupon à cajoler, les petites filles devant s’identifier très tôt avec leur future rôle de mère.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00006

C’est en regardant sa fille et ses amies jouer avec des poupées de papier représentant des femmes (à la manière des gravures de mode) qu’elle eut l’idée de créer cette poupée permettant aux fillettes d’imaginer leur future vie de femme et non de mère.

C’est là qu’on reparle de la fameuse poupée Lilli que Ruth Handler découvre lors d’un voyage en Suisse. Elle ramène une poupée et demande à son directeur de recherche de créer le même type de poupée tout en modifiant le plastique et en imaginant une poupée qui pourrait être fabriquée au Japon. Elle choisit de l’appeler Barbie en s’inspirant du prénom de sa propre fille Barbara. Accueillie de façon mitigée à la foire du jouet de New York en 1959 (toujours à cause des seins qui gênaient les messieurs) elle connut en revanche un succès commercial immédiat, obligeant Mattel à tripler sa production!
Cette première Barbie est simplement vêtue d’un maillot noir et blanc et de quelques accessoires. Pourquoi un simple maillot de bain? Pour encourager l’achat du reste de sa garde-robe. A ce stade de l’expo, je suis juste complètement bluffée par le génie commercial de Ruth Handler.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00011

Sur cette photo vous pouvez voir le premier catalogue où est détaillée la garde-robe proposée pour habiller la poupée.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00012

La poupée de la photo suivante est un prototype pour une poupée parlante de 1968.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00013

A ce moment-là de l’exposition, nous découvrons un peu l’histoire de Mattel, société créée par Elliot Handler en 1945 avec un ancien collègue. Ils commencent par fabriquer des meubles pour maison de poupée, en bois et en plastique. Dès 1947, Ruth met en action son sens du commerce et Mattel devient une entreprise novatrice dans le domaine du jouet. Pour éviter les copies, les jouets sont brevetés. J’ai complètement craqué pour ce ukulélé très coloré.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00016

Dès les années 1950, Mattel exploite ce nouveau média qu’est la télévision (visionnaire je vous dis). Le jouet est mis en action dans les publicités afin que les enfants aient envie de jouer avec.

Barbie parle, danse, bouge etc. Plein d’innovations sont proposées pour la rendre toujours plus désirable.

C’était chouette de retrouver dans l’exposition des Barbie que nous avions eu enfant avec mes soeurs. J’en ai photographié quelques-unes comme la Magic Moves de 1986, le cyclomoteur de 1983, la Barbie gymnaste de 1994 ou la Twirly curls de 1983.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00019

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00020

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00022

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00021

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00023

En 1961 Ken voit le jour pour répondre à une demande des petites filles. Il ne reste toutefois qu’accessoire et pas du tout une figure masculine forte prenant l’ascendant sur la femme comme dans les couples de cette époque. Barbie est libre qu’on se le dise!

J’ai d’ailleurs appris dans l’exposition que Barbie avait quitté Ken en 2004 pour un surfeur (Blaine) et que Ken ne l’avait reconquise qu’en 2011. #instantgossip

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00027

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00028

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00024
La petite vie de Ci Exposition Barbie 00025

Que serait une exposition Barbie si le fameux Club des amies de Barbie n’était pas évoqué. Au début des années 1960, Barbie reçoit environ 20 000 lettres par semaine. Un secrétariat spécial est mis en place par Mattel puis un fan club est créé en 1962 avec l’envoi de magazines et de cadeaux. Il apparaît en France en 1982. Vous vous souvenez?

Malheureusement, j’ai été très déçue car, à part quelques badges, il n’y avait pas grand chose sur le Club des amies de Barbie.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00032

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00033

Derrière le muret présentant le club se trouvait un petit espace de jeu pour les enfants où la miss a pu jouer un peu. Il n’y avait presque personne dans l’exposition et encore moins de gens avec des enfants, bref c’était idéal.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00034

Nous avons ensuite repris notre visite en découvrant les mille visages de Barbie. Tout le monde l’imagine blonde aux yeux bleus et à la peau claire, mais dès les années 1960 elle a des camarades brunes ou rousses, avec des carnations et des yeux de plein de couleurs différentes. Une poupée afro-américaine est même proposée dès 1968.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00031

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00035

Nous découvrons ensuite les différentes étapes qui sont nécessaires à la fabrication d’une poupée. Du dessin au prototype final, tout est étudié. Ici vous voyez le prototype pour la Barbie de collection Water Sprite de 2016.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00036

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00037
Nous découvrons ensuite les différents métiers de Barbie qui reflètent une évolution sociale majeure de la deuxième partie du XXe siècle : le travail des femmes.

Dès le début des années 1960, Barbie est tour à tour infirmière, hôtesse de l’air, professeur etc. Plus de 155 professions des plus courantes (baby sitter) aux plus inattendues (membre de la police montée canadienne en 1988 ou paléontologue en 1997, celle que je rêve de trouver pour la miss).

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00041

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00042

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00043

Nous découvrons ensuite des décors créés pour les films publicitaires des précieuses poupées de collection.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00044

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00045

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00046

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00047

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00048

Dans la suite de l’exposition, nous découvrons différents packagings ainsi que des détournements de la poupée.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00051

Le Barbie Foot de Chloé Ruchon (2009) nous a beaucoup plu.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00052

J’ai aussi craqué sur ces deux poupées, mais j’ai oublié de photographier les cartels pour noter les infos, shame on me.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00054

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00055

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00056

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00057

Barbie astronaute (1965) a marché sur la lune avant Apollo 11!

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00060

Très très grosse déception quand même en ce qui me concerne. Il y avait énormément de poupées, mais très très peu d’accessoires et sets de mobilier. Je pensais qu’il y aurait au moins la Dream House de la miss, (vous pouvez la voir ici) qui est quand même un objet incontournable de l’histoire de Barbie, mais non. Nous avons dû nous contenter de ce set en carton.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00063

Et une photo pour Mr. prise dans la section « Barbie et la culture populaire ». Nous y avons vu des poupées de Mulder et Scully, de l’héroïne d’Hunger games etc.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00064

Dans une section années 1960-70, j’ai retrouvé « mon » camping car, vous vous souvenez? J’avais même écrit un article ici.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00066

Encore quelques poupées.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00068

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00069

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00070

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00071

Barbie est un jouet à habiller. Elle a eu de nombreuses tenues et a été habillée à la mode de son époque. Dès le départ, un grand soin est apporté aux détails des vêtements. La créatrice, Charlotte Johnson, s’inspire de la mode parisienne (Dior, Chanel etc.).

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00074

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00075

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00076

Dans les années 1990, Barbie connaît un tournant. Les ventes sont en baisse alors Mattel décide de cibler les toutes petites filles en créant des poupées princesse ou fée. Le rose est omniprésent. Pour moi, c’est le moment où Barbie a perdu son sens premier. De femme indépendante aux multiples métiers, elle passe à princesse ou fashionista.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00078

A la fin de l’exposition se trouvent deux podiums avec des poupées qui défilent. Difficile de prendre des photos, mais j’ai quand même réussi à capturer la Barbie Benetton de ma petite soeur.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00079

La dernière salle est impressionnante car nous y retrouvons une multitude de vêtements et accessoires, accrochés au mur et disposés par couleur. Pas de photos malheureusement car question luminosité c’était une vraie catastrophe.

Pour finir, nous découvrons quelques poupées habillées par de jeunes talents de la couture dans le cadre d’un concours organisé en lien avec l’exposition. Ma préférée : cette Barbie Humus de Julie Fournier.

La petite vie de Ci Exposition Barbie 00083

Cette exposition était très intéressante, j’y ai découvert plein de choses sur Barbie et Ruth Hendler sa créatrice a toute mon admiration.

Il y avait toutefois un très très gros problème d’éclairage. La première salle où nous n’avons rien pu voir, les éclairages mal positionnés (créant des ombres tranchées) ou insuffisants, les spots orientés sur des magazines en papier glacé etc. rendent la visite moins agréable que ce qu’elle aurait pu être. Dommage.

Êtes-vous allés voir l’expo ou comptez-vous y aller? Fan de Barbie ou pas? Dites-moi tout!

 

8 réflexions sur “Exposition Barbie au Musée des Arts Décoratifs

  1. La barbie crystal est exposée ouf heureusement. Par contre mon dieu qu’elle fait peur la barbie shyva. Une très belle exposition en effet je veias peut etre essayer de m’y rendre mais septemble est toujours chargé. Sinon pour le club des barbie oui je comprend ta déception moi j’en ai rever d’en faire partie ca restatt un truc tres mysterieux dans ma tete (ah ha la franc maconnerie de la poupée mdr)

  2. J’ai été abonnées au Club des amies de Barbie, un ou deux ans je crois. J’adorais recevoir les petits cadeaux et j’avais le fameux badge que j’ai retrouvé l’année dernière grâce à la magie d’internet. 🙂
    J’ai réussi à collecter quelques objets aussi car les gens pensent à moi quand ils en ont. Par contre, je n’ai jamais rien trouver en vide-grenier.
    Si tu as le temps, vas-y. Il y a énormément de poupées présentées et la découverte de la création de Barbie est vraiment très intéressante. 🙂

  3. J’y suis allée en juin, je suis retombée en enfance, surtout que certaines Barbies exposées, je les possédais 🙂

    En effet, la lumière et le manque d’objets desservent un peu l’exposition, mais je l’ai beaucoup aimée !

  4. J’ai beaucoup aimé cette expo, c’était très intéressant ! Gros bémol pour la première salle par contre, je n’ai pas compris comment leur éclairage fonctionnait… Et sinon, j’ai moi aussi appris que Barbie avait eu un autre petit ami 😉
    Bonne journée

  5. C’est toujours un plaisir de revoir les jouets qu’on avait enfant. 😉
    En plus les poupées étaient en excellent état ou neuves contrairement à celles que j’ai conservées et qui ont bien vécu!

  6. Contente de voir que nous ne sommes pas les seuls à n’avoir rien compris à la première salle. C’est dommage, les tenues avaient l’air jolies.
    Le choc pour le petit ami surfeur de Barbie. Heureusement, tout est rentré dans l’ordre. 🙂
    Bonne soirée!

  7. C’est clair que Barbie a évolué selon les années. J’aimais bien celles des années 90 (pas forcément avec le rose bonbon qui va avec), ça me rappelle tellement de souvenirs et d’heures de jeux hi hi !
    En tout cas, la poupée tout en bleu inspirée de l’eau, est de tout beauté. 😀

    Bises, bonne fin de semaine 😉

  8. Il y a encore de chouettes modèles dans les années 90, c’est après que je suis moins fan.
    Oui, elle est magnifique la bleue, le soin apporté aux détails est impressionnant.
    Bises et bonne fin de semaine à toi aussi. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.