Boston #5 En argentique

Hello! J’espère que vous passez un bon week-end prolongé. Nous avons profité du soleil pour faire un tour à Paris hier et c’était bien agréable. En fait, nous étions surtout partis récupérer nos photos argentiques de Boston (il était temps!). Il y a toujours une part d’excitation et d’appréhension lorsqu’on récupère ce genre de tirages, d’autant plus que certaines pellicules ont connu quelques mésaventures. Entre l’appareil réglé en 200 alors que la pellicule était en 400 et la pellicule rembobinée dans le mauvais sens et coincée dans l’appareil (je tiens à signaler que pour une fois ce n’était pas moi la maladroite, c’est assez rare pour le souligner, haha), nous étions persuadés d’avoir raté pas mal de clichés pris avec le Minolta X700. Et puis par chance et grâce à la compétence du labo, nous avons finalement obtenu des résultats très sympathiques! Pour ceux que ça intéresse, nous faisons développer nos photos argentiques chez Négatif + et nous avons toujours été satisfaits (ce lien n’est pas sponsorisé).

Les photos carrées ont été prises avec un Yashica Mat 124 G. Rendons à César… la grosse majorité des clichés ont été pris par Mr. pendant que je prenais des photos avec le reflex numérique.

J’adore cette photo du Busy Bee, un petit restaurant tenu par des petits vieux d’origine grecque. Je vous en reparlerai dans mon prochain article sur Boston avec mes bonnes adresses.

Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué, mais dans les films américains on voit souvent de la fumée sortir des trottoirs. Cette photo met bien dans l’ambiance avec le camion. Je vous ai dit que j’avais flashé sur les camions américains?

Une jolie photo de l’architecture en brique typique de Boston.

Ceci est l’intérieur du bateau du Duck Tour dont je vous parlais ici.

Les photos suivantes ont été prises avec le Minolta X700. Il appartenait au grand-père de Mr et nous sommes plutôt conquis par cet appareil, malgré les mésaventures dont je parlais au début du post.

Je vous avoue que j’ai tenu bon pour ne pas aller fureter dans ce déballage de livres d’une librairie située tout près de notre hôtel.

La photo argentique a un charme que le numérique n’a pas, même en essayant de donner le même rendu avec des filtres ou des logiciels de retouche. Le grain de la photo est bien visible et je trouve ça très poétique. Ce qui me plairait maintenant, c’est de pouvoir développer mes photos moi-même. Ce sera sans doute un aménagement à réfléchir dans notre prochain appartement.

Nos appareils argentiques nous ont permis de mieux nous servir de notre reflex numérique. Le déclenchement n’est plus aussi systématique et les prises de vue réfléchie. En ce qui me concerne, même si j’ai encore tendance à prendre beaucoup de photos, je ne déclenche plus automatiquement en rafale en me disant « on ne sait jamais si la photo est ratée ». J’ai même appris à régler l’appareil en manuel alors que le tout automatique est si simple avec le reflex numérique. Bref, j’ai repris goût à la photo en sortant de cette sorte de boulimie photographique provoquée par la facilité du numérique. Ça me permet également de traiter plus rapidement les photos au lieu de passer des heures à trier la même prise de vue en quarante exemplaires.

Et vous? Numérique ou argentique? Les deux? Et si vous êtes tout numérique, est-ce que vous avez envie de vous lancer dans l’argentique?

A très vite!

8 réflexions sur “Boston #5 En argentique

  1. Superbes ces photos !! Le paysage se prête fort à ce genre de clichés argentique, cela donne un charme fou. Avec nos appareils numériques, on oublie l’impatience de l’attente lorsque l’on attend que les photos soient développées.
    De manière générale (et si je ne l’ai pas déjà dit) je trouve tes photos toujours très très chouettes et ça fait tout sur un blog ! (et sur Insta forcément ! 😉 )

  2. Merci pour le compliment sur mes photos. <3
    C'est vrai que Boston et son architecture en briques est parfaite pour l'argentique.
    C'est bon de retrouver l'excitation de l'attente, ça permet de ralentir la tendance au "tout, tout de suite". En tout cas, ça nous fait toujours beaucoup rire car la miss nous dit à chaque fois "Fais voir la photo" en cherchant l'écran comme sur le numérique. Elle commence à s'y faire, mais le réflexe de regarder l'appareil est toujours là, haha.

  3. Ah je plussoie ! des photos avec du grain c’est trop bien 🙂 Negatif +, oui, attention on a eu beaucoup de déception sur le développement noir et blanc !

  4. Je crois me souvenir avoir fait développer du noir et blanc chez eux et avoir trouvé les contrastes pas super au point, mais pour le reste ça va.
    Si tu connais un bon labo sur Paris pour les développements en noir et blanc je suis preneuse. 😉

  5. Il y a Nation Photo rue des lombards ! C’est un type passionné de photo, lomo etc. J’allais chez eux après des déboires noir et blanc chez neg+. Je crois qu’ils ont aussi un labo a Nation (logique, vu leur nom LOL)

  6. Merci! J’ai vu effectivement ils ont un labo à Nation, ce qui est nickel car ce sera pas loin de mon futur chez moi. 😉

  7. L’argentique n’a pas le même charme que le numérique… Je me souviens qu’à chaque développement de pellicule, j’avais une petite appréhension. Photos ratées ou pas ? lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.