Boston #1 – Freedom Trail

J’ai fini de traiter mes photos et je vais enfin pouvoir partager avec vous notre voyage à Boston. Je vais évidemment vous montrer beaucoup de photos, mais je vais aussi vous donner des adresses des lieux que nous avons visités, des restaurants etc. Bien entendu ce ne sera pas un guide précis car nous avons fait un voyage qui nous ressemble, un peu free style à vrai dire. J’avais fait une liste des « choses à voir » comme on dit, mais rien de minuté et bien défini. Nous n’avons pas vraiment noté de noms de restaurants, mais nous avons plutôt fait au feeling, selon l’endroit où nous nous trouvions à l’heure du déjeuner. Je vous ferai un article spécial où je donnerai quelques trucs et astuces sur Boston mais qui peuvent s’appliquer dans tout voyage en général.

****

Nous sommes arrivés le vendredi vers 12h30, après 8H de vol… Pas question de visiter des choses à cause de la fatigue, nous avons donc déposé nos valises à l’hôtel et fait un tour du quartier pour repérer les commerces, le métro etc.

Le samedi nous avions prévu une visite à la cool de la ville, sans horaires ou contraintes, le temps de se remettre du décalage horaire et du voyage.

Nous avons commencé par un petit déjeuner tout près de l’endroit où nous allions commencer notre visite au Ziggy’s coffee bar.

la-petite-vie-de-ci-boston-1-00001

J’ai testé pour la première fois de ma vie un « english breakfast », mais j’ai eu les yeux un peu plus gros que le ventre et un peu mal à digérer les pommes de terre.

la-petite-vie-de-ci-boston-1-00002

Ce qui est super à Boston, c’est que vous n’avez même pas besoin d’établir un plan de bataille de visites. Pour être sûr d’avoir fait l’essentiel de la ville et vu à peu près tous les monuments à voir, il n’y a qu’à suivre la ligne appelée Freedom Trail. Elle est matérialisée par des briques rouges au sol et il n’y a qu’à se laisser porter et ouvrir grand les yeux pour faire une chouette visite. Nous avons pris la journée entière pour suivre la ligne en comptant le temps du déjeuner et de tout mitrailler, mais vous pouvez aller plus vite. A vrai dire, plus nous avancions et moins il y avait de touristes. Mine de rien ça fait une longue balade. D’ailleurs, autant vous prévenir : si vous visitez Boston prévoyez de bonnes chaussures car vous allez beaucoup marcher. Nous avons fait environ 10 à 11 km par jour (j’ai une appli sur mon portable). Avant de commencer la balade, rendons à César etc. : toutes les photos de cet article ont été prises par Mr et traitées par moi. Dans les autres articles ce seront les miennes.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00009

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00004

Nous avons commencé notre visite dans le Boston Common, un grand parc qui se trouvait juste à côté de notre hôtel. Il a été créé en 1634 et c’est le plus ancien parc des Etats-Unis.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00010

Bien évidemment, nous nous sommes arrêtés pour gaver les écureuils de Petits-beurre.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00001

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00007

la-petite-vie-de-ci-boston-1-00003

Le premier monument que nous avons croisé est la Massachusetts State House. C’est un bâtiment très imposant achevé en 1798 et qui occupe 27 000 m2 de terrain. La coupole a d’abord été construite en bois, puis recouverte de cuivre et enfin d’or. Vous pouvez visiter ce bâtiment si vous le souhaitez.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00002

Tout le long de notre balade, nous avons ouvert grand les yeux et apprécié l’architecture en brique typique de la ville. C’était mon rêve de visiter cette ville, alors autant vous dire que quand Mr m’a dit « J’ai une conférence à Boston en octobre, je vous emmène avec moi » j’ai sauté de joie. <3

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00008

Nous avons ensuite visité le Granary Burying Ground, le troisième plus ancien cimetière de la ville où se trouve le tombeau des parents de Benjamin Franklin et d’autres personnages célèbres de Boston. Un monsieur distribuait un petit dossier pour visiter. Il fallait lui rendre à la sortie, avec un petit pourboire, ce que nous avons fait avec plaisir car c’était bien utile d’avoir quelques renseignements. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi faire des visites plus folkloriques avec guide en costume et textes déclamés.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00013

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00014

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00015

J’ai adoré ce cimetière avec des arbres et de l’herbe, rien à voir avec les cimetières tristes qui existent en France. Les pierres tombales sont très simples et se divisent en trois ou quatre styles différents ce qui donne une certaine harmonie malgré les différentes époques.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00016

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00017

Nous avons fait un petit coucou à notre copain Paul Revere. Seuls les vrais fans de Pawn Stars savent de quoi je parle…

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00018

Nous avons continué notre balade le nez en l’air.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00011

C’est sans doute la seule journée où il a fait froid et gris. Nous avons été véritablement gâtés par le temps, au point de regretter d’avoir mis notre manteau certains jours! Apparemment c’était un temps exceptionnel et nous avons apprécié cette chance.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00019

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00024

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00020

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00021

Le monument suivant est le Old City Hall.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00023

Devant le monument se trouvait un âne en bronze, The Democratic Donkey. C’est une référence à l’insulte (Jackass = bougre d’âne) lancée par les opposants d’Andrew Jackson (premier président démocrate) en 1828 quand il se présenta comme candidat pour devenir président. Il retourna cette attaque à son avantage en utilisant l’âne dans ses posters de campagne.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00027

Juste devant l’âne se trouve le symbole du parti républicain, l’éléphant.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00026

Ce petit âne a beaucoup de succès auprès des enfants qui font tous la queue pour monter dessus.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00028

Nous avons croisé sur notre chemin un monument très triste faisant référence à la grande famine irlandaise. Dans les années 1840, un grand nombre d’Irlandais a fui son pays où sévissait la famine. Comme nous l’explique une plaque à côté du monument, ils ont été très mal accueillis par les habitants de Boston par des « Qu’ils restent chez eux » et autres gentilles phrases qui ne sont pas sans rappeler des choses que nous entendons encore aujourd’hui.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00029

Je ne pensais pas que je dirais ça un jour, mais j’ai adoré les camions américains. Je les ai trouvés magnifiques avec leurs chromes et leurs esthétiques travaillées. Rien à voir avec nos utilitaires.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00030

Nous avons traversé un peu vite le quartier de Faneuil Hall, mais ce n’était pas très grave car nous avions prévu d’y revenir pour faire du shopping. Sur la photo ci-dessous c’est la Old State House, le plus ancien bâtiment public de Boston.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00031

Nous nous sommes arrêtés pour déjeuner dans Little Italy. C’était dingue comme quartier, nous avions l’impression d’être dans un film de mafieux avec des vieux assis sur des chaises dans des ruelles… bref, j’étais à la maison, haha.

Nous avons déjeuné chez Locale, un restaurant choisi au hasard et vraiment je recommande. Les pizzas étaient délicieuses et le décor très sympa. Le plus étant quand même qu’il n’y avait presque personne contrairement à d’autres restaurants bondés.

la-petite-vie-de-ci-boston-1-00004

Nous avons ensuite traversé un jardin dans lequel se trouvait la statue de notre copain Paul Revere.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00034

Dans le jardin de la Old North Church étaient installés des ateliers et animations à l’occasion d’Halloween.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00035

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00036

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00037

Construite en 1723, c’est la plus ancienne église encore conservée de Boston. L’intérieur est tout blanc et l’espace est divisé en petits box destinés à différentes familles.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00039

Après avoir grimpé une longue rue, nous sommes arrivés dans un autre cimetière, le Copp’s Hill Burying Ground qui ressemblait beaucoup au premier que nous avons vu.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00040

Juste à côté, au numéro 44 Hull Street, se trouve la Skinny House, la maison la plus étroite de Boston. Deux légendes courent sur cette maison. La première raconte l’histoire de deux frères qui auraient hérité d’un terrain. Pendant que l’un servait dans l’armée, l’autre en profita pour bâtir une large maison laissant un espace tout petit, si petit qu’il pensait que son frère ne pourrait rien y bâtir. Pour se venger, le frère de retour de la guerre construisit une toute petite maison pour boucher la vue et bloquer la lumière. L’autre légende parle d’une querelle de voisinage se terminant de la même façon.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00042

Sur les pierres tombales nous avons parfois vu des pièces posées soit en tas soit alignées. Peut-être une coutume pour aider le défunt à payer son passage vers l’au-delà.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00043

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00044

Nous avons ensuite repris notre chemin vers le Charleston Bridge. Nous avons croisé une très jolie ancienne caserne et un magnifique camion de pompier.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00046

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00047

Curieusement, nous n’avons vu que très peu de décoration d’Halloween dans la ville.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00048

Nous avons ensuite vu le Bunker Hill Monument. Il commémore la bataille du même nom qui eut lieu le 17 juin 1775 pendant la Guerre d’Indépendance. Les Britanniques l’ont remporté mais en perdant énormément de soldats.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00049

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00050

Nous avons eu la chance d’assister à une démonstration de tir qui commençait juste au moment où nous arrivions en haut de la colline.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail

Nous avons ensuite repris notre route vers le USS Constitution, une frégate en bois à trois mats lancée en mer en 1797. Baptisée ainsi par le président Georges Washington, c’est le plus ancien navire de guerre en bois encore à flot du monde.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00051

La miss était impatiente de le visiter et nous ne nous sommes pas faits prier. La visite est gratuite.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00052

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00060

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00061

Nous avons ensuite visité un navire dans un tout autre style, le USS Cassin Young. Visite gratuite également.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00054

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00056

C’était très intéressant de voir des lieux où naviguaient réellement des marins car rien n’a été modifié. D’ailleurs il faut prendre garde aux enfants pendant la visite car certains passages sont plus difficiles ou il peut y avoir des marches et obstacles.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00057

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00058

Pour finir, nous avons profité de la vue sur Boston avant de rentrer à l’hôtel.

la-petite-vie-de-ci-boston-freedom-trail-00059

Ce fut une journée bien remplie, la plus longue de notre séjour à Boston et nous étions bien fatigués à la fin de la journée. Nous avons acheté quelques sushis, un sandwich et sommes rentrés à l’hôtel avant de nous écrouler vers 21H.

J’espère que cette balade vous a plu et vous a donné envie de visiter la ville. Les prochains articles seront beaucoup moins longs car les journées furent plus cool.

A très vite!

2 réflexions sur “Boston #1 – Freedom Trail

  1. Merci!
    Si si, c’est une très jolie ville. A échelle humaine en plus. Je m’attendais à une grande ville avec de grands immeubles, mais dans plein de rues on est à la même échelle qu’à Paris. Il y a même des quartiers entièrement résidentiels avec des maisons et immeubles de trois ou quatre étages max. J’ai eu l’impression d’être comme chez moi. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.